Madame Mendès

En 1939, Simone Mendès est en Alsace avec ses parents et son grand père pour rendre visite à une tante. Sur un pont, son grand père apperçoit "un tas de boches, armés jusqu’au dents, ni une ni deux, mon grand père, un grand homme, a décidé de rentrer et d’acheter une maison loin des usines". Depuis plus de 60 ans maintenant, Madame Mendès habite à côté de chez mes parents. C’est notre voisine, celle qu’on évite un peu parce qu’elle parle beaucoup, du passé, des autres, de son chien. Et puis quand on voit les camions de déménagements arriver on a envie de pousser la porte et de se laisser happer une dernière fois par celle qui a enduré en silence nos fêtes, nos jeux dans le jardin, nos disputes avec nos parents, notre musique à fond dès qu’ils ont le dos tourné. On se dit qu’elle nous a vu avec des looks pas possible, dans des états pas possible, elle qui n’a pas trop bougé. En fait on se trompe lourdement, on croit que parce qu’une personne vieillit elle ne change plus et qu’ il ne lui arrive plus rien. Et bien en 7 ans passé loin du foyer parental, Mme Mendès a perdu son mari, son chien, a failli mourrir dans une explosion de gaz et surtout, surtout, Mme Mendès a enfin décidé de vider sa maison et de partir rejoindre son fils et petits fils dans le nord. Il faut dire que feu le mari de Mme Mendès était atteint d’un véritable toc, il ne pouvait rien jeter. Quand je dis rien c’est rien, la grande maison et le jardin sont envahis d’un fourbi indescriptible. Si bien que la mairie refuse de s’en charger et que Mme Mendès va devoir payer très cher pour se débarasser de tout ces décombres. Il y a par exemple 80 boites de film kodak, des cartons et des cartons de journeaux, 50 boites remplies de courriers et de factures datant de 1920 à nos jours, d’innombrables meubles, ferrailles et cartons, une collection d’échelle, des matelas par dizaine… La maison elle même est dans un état pas possible. Ce qui est drôle dans tout ça c’est que Mme Mendès tient toujours à nous expliquer qu’elle est une jeune fille de bonne famille, que ses parents doivent se retourner dans leur tombe aujourd’hui et que tout est de la faute de son mari et de cette stupide manie de ne rien jeter. Il faisait même semblant de partir à la décharge et revenait remettre les objets dans la nuit! Maintenant de nouveaux voisins vont venir, sans doute obsédés par la netteté de leur pelouse, l’éclat de leur porche, et la couleur de leur volet. Alors je garde une jolie pensée pour Mme Mendès, son chien bouba, ses lunettes funky! Merci Mme Mendès et bon courage pour la suite!

About these ads

39 Réponses to “Madame Mendès”

  1. Choopa Says:

    Merciiiii Mme Mendès!!!!!
    J’adore ce portrait! et j’aime beaucoup le sourire de cette dame, et l’histoire de son mari qui ne voulait rien jeter! ^^
    Merci Marie, encore un bien joli portrait!

  2. Mathieu Says:

    Très touchant

  3. DS Says:

    Il faut aller fouiller dans sa cave, il doit y avoir des trésors :)

  4. Claire Says:

    Hello!
    je suis ton blog depuis pas mal de temps maintenant et je viens de voir l’article sur Mme Mendès. Si j’ai bien compris, elle se débarasse de tout et notamment de ses films kodak. Est-ce que tu penses que je pourrais les récupérer? Je suis étudiante en cinéma et j’aime découvrir de vieux films comme ceux-ci. Ce serait dans un but tout a fait personnel. Mais je comprendrais qu’elle préfère les détruire plutôt que de les confier à une inconnue. J’essaye quand même!^^

    merci et j’espère que tu continueras à rendre aux gens des transports leur humanité. (je sais, ça fait très pompeux mais c’est ce que j’éprouve quand je lis ton blog)

    ciao!

    p;s: désolée si ce message apparait plusieurs fois sur le site, j’ai fait une fausse manoeuvre.

    • marie dinkle Says:

      Ok Claire mais ce sont des films vierges!! Enfin je crois les boites sont neuves!!

      • Claire Says:

        oh, dans ce cas, ça ne m’intéresse pas vraiment. En tout cas, je ne m’y connais pas trop mais elle pourrait peut-être les revendre à des passionnés (qui ont des sous). Ces films sont en voie de disparition et deviennent très rares. enfin, moi, ce que j’en dis…^^

        merci quand même!
        Claire

      • fklv Says:

        certains films expirés (en couleur) se négocient assez cher. Pour les autres, (N&B) il y a certains formats (627..) pour lesquels les bobines se négocient aussi assez cher.

  5. gilda Says:

    Dommage, les films (si les boîtes ne sont pas vides) comportent peut-être des pépites au moins de la vie d’avant et les courriers qui ne sont pas des factures aussi. Pour le reste …

    Quel beau portrait.

  6. Camille Says:

    Bonne chance à Mme Mendès pour la suite de sa vie! Et merci à toi d’avoir poussé sa porte une dernière fois pour nous la faire connaître…

  7. Yoann Says:

    Merci Marie!

    Je peux encore comprendre le fait que les gens ne se parlent pas dans le métro mais pourquoi si peu de notre temps est consacré à nos voisins? (pour ma part, j’en consacre peu quotidiennement mais c’est très régulier)

    J’aurais adoré relire les journaux stockés dans ces cartons surtout ceux datant de l’année de ma naissance jusqu’à mes 19-20 ans, âge jusque lequel je ne m’intéressais pas du tout à l’actualité, aux autres et à la lecture tout simplement.

    Bienvenue dans le Nord Madame Mendes (je vis et suis originaire du Nord-Nord-Nord vraiment le Nord de chez Nord de la France…).

  8. Adèle Says:

    Très beau portrait, touchant avec une pointe d’humour..merci une fois de plus Marie! ^^

  9. LN66 Says:

    Sacrée madame Mendès … au début j’ai cru que c’était la femme de Mendès-France, homme politique intègre que Bruno Solo incarne dans un film à venir …

    Et puis non, c’est la voisine de Marie … un beau portrait, je lui imagine une certaine gouaille à cette dame … et son sourire en coin … elle doit avoir plein de choses à raconter … je lui souhaite de trouver plein d’oreilles attentives.

  10. Zélie Says:

    Merci pour ce beau portrait, Madame Mendés j’adore vos lunettes et votre sourire.
    Moi aussi je déménage samedi, et je suis en train de trier, les pierres, les beaux morceaux de bois, les assiettes ébréchées, les fauteuils éventrés, que j’ai moi aussi gardés, on ne sait jamais…
    J’ai vécu juste 3 ans dans cette maison, 3 ans c’est court et en même temps on devrait avoir le temps de créer des liens avec ses voisins.
    Et bien non ! Je vais partir en ne connaissant même pas le nom de mes voisins, alors que nous avions bien essayé quelques approches mais les portes se sont fermées très vite… Alors on a vécu notre vie à nous, entre nous, avec juste de temps en temps, un : "bonjour Monsieur, bonjour Madame, il fait beau aujourd’hui, oui il fait beau…"
    je voudrais rappeller quelques mots à tous les voisins du monde :
    ACCUEIL – SOLIDARITE – CORDIALITE – SOURIRE – DIALOGUE – RESPECT
    Merci Marie Dinkle
    Et bonne vie dans le Nord pour Madame Mendès

  11. Julie92 Says:

    Il faudrait l’aider à faire un vide-grenier cette dame !!!
    Je suis sûre qu’elle gagnerait qq pépettes !!!lol

  12. just me Says:

    trop drole l’histoire de son mari.
    est ce que tu as récuperé des choses ? il doit y avoir des trésors, c’est sûr .

    et petite autre question: est ce que quelquefois, tu te dis "non lui, je ne lui parle pas, il à l’air trop bizarre ou est ce que tu tentes ta chance avec tout le monde ?

    a plus

  13. Pantoled Says:

    Mon Dieu, mais il ne faut surtout pas qu’elle les jette ces courriers de 1920, c’est des documents historiques à ce point là: je suis sûr que certains parlent de la guerre ;)

  14. Prince Juri Says:

    Oh ! L’un de mes portraits préférés ! J’aime tellement écouter les personnes âgées, elles ont souvent bien des choses à raconter mais sont malheureusement trop peu écoutées.

  15. amalia Says:

    Mme Mendes me fait penser a feu ma mamy!!! Et son feu mari, à mon pere, il accumule lui aussi. Pour dire quand dans le quartier tout le monde range sa voiture dans le garage, sauf mes parents!!! Impossible d’accéder a la machine a laver sans avoir un truc qui te tombe sur la tronche!

  16. Elise Says:

    Ca porte un nom le problème dont semblait souffrir le mari de Mme Mendès.
    Ca s’appelle le syndrome de Diogène, le syndrome des gens qui entassent de manière pathologique. Ca peut etre des livres, ca peut etre des bricoles, mais parfois c’est aussi des dechets…et là c’est encore plus problématique.
    Cette maladie est plus répandue chez les personnes qui ont connu une guerre et des privations que chez le reste de la population… je trouve que c’est révélateur de ce que nos personnes âgées ont pu endurer, et des repercussions sur leur santé psychique.

    En tout cas, merci Marie Dinkle pour ce portrait magnifique une fois de plus.

  17. Soaz Says:

    Très joli portrait!!

  18. H. Says:

    Ce portrait est très émouvant. La photo est incroyable de pétillant et de vérité: on lit les années dans les yeux de Madame Mendès !
    Ma grand-mère a le même toc qui empêche de jeter. Chez ma grand-mère, il y a des dizaines de barquettes de polystyrene, 40 boites de pringles vides, et aussi des provisions pour tenir en autarcie toute une guerre. Ca doit être une histoire de génération…

  19. Line Says:

    Oh la la!! c’est un "toc" ? Alors vite je dois trier tout mon "fourbi" accumulé toutes ces années: journaux, photos , meubles, vêtements, bibelots, chaque fois que j’essaie, je m’y noie dedans … et j’évite les vide greniers,les marchés, pour pas en rajouter, alors merci Madame Mendès, merci Marie, me voilà motivée à la rentrée, je m’y mets…

  20. Une gourmande Says:

    Euh??? tu crois qu’elle va te lire? car si oui… ça peut mal se passer non? remarque elle déménage, les ennuis seront loin au pire!

  21. folixa Says:

    Bonsoir,

    pourquoi ne pas faire appel à freecycle? c’est un groupe sur yahoo ou les gens proposent des choses à donner et d’autres font des demandes. J’ai donné plein de mes vieux objets par ce biais.
    Vous avez un groupe à Hagueneau, il faudrait voir s’il fonctionne bien…et autrement vous postez sur les groupes de Paris ou Bruxelles, voir si des amateurs veulent faire le trajet

    courage à votre voisine!

  22. folixa Says:

    voici le site: http://groups.freecycle.org/HaguenauFreecycle/description

  23. folixa Says:

    et voici les sites de Paris et Bruxelles:

    http://groups.yahoo.com/group/freecycleparis/

    http://groups.freecycle.org/Brussels_Freecycle/description

  24. Archibalt Says:

    un portrait touchant. Il ne reste plus qu’à souhaiter à madame Mendès une vie harmonieuse auprès de ses enfants. En levant un verre de porto la prochaine fois on aura une pensée pour elle. Santé, mme Mendès !

  25. barryandme Says:

    Coucou,
    Je découvre ton blog aujourd’hui, et, surprise, je l’adore !
    Il est vraiment super original et je trouve l’idée des portraits au hasard du métro franchement bien. Ca nous fait nous sentir plus proches de ces personnes peut-être…et en tout cas, l’histoire de cette petite dame me touche beaucoup.
    Bravo, continue comme ça! ;)

  26. Zoun Says:

    Très belle idée ce blog!

  27. Zoun Says:

    Oups! je me suis trompé en mettant mon site web, c’est pas un .com, c’est un .fr ^_^

    En tout cas c’est vraiment sympa cette démarche. Bravo!

  28. songe Says:

    très touchée par ce portrait…

  29. pimousse Says:

    Très joli portrait, mon préféré sans doute. Joli sourire la mamie :-) Bon courage à elle pour la suite !

  30. erotyka Says:

    great site and your writing style is amazing. just found your site on the web. l’ll come back later for sure!

  31. L'Alsacien Says:

    J’aime beaucoup votre présentation ! Bonne continuation et vive l’Alsace !

  32. papaours Says:

    Moi je sais pourquoi monsieur Mendes gardait tout. C’est qu’il avait le géni de la bricole et qu’il pouvait réparer tout ce qui tombait en carafe. Des mains en or! Madame Mendes parle pas mal, c’est vrai, mais c est la mémoire vive de notre quartier et nous la perdrons avec elle. Snif

  33. CyberJake Says:

    Je serais prêt à écouter des heures de récits sur la guerre si mes grand-parents revennaient à la vie. Dommage qu’ils soient partis à un moment ou je ne m’intéressais pas aux souvenirs de famille…

  34. Jack Says:

    Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas arrêté sur ton blog. Je suis tombé sur ce post et je ressens une sensation bizarre. Le sentiment que les choses passent, passent à une vitesse et que l’on a à peine le temps de regarder autour de nous et de profiter des choses. C’est con, et le lien de cause à effet entre ton post et ce sentiment n’est peut être pas évident sûrement parce que c’est totalement lié au vécu de chacun. Bref, en tout cas, je sais qu’il ne faut pas être nostalgique mais c’est réconfortant de penser à notre enfance. On dit souvent: " c’était mieux avant"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 398 autres abonnés

%d bloggers like this: