Archive for août 2010

Koita

août 31, 2010

Il faut que je vous raconte un peu ma rencontre avec Koita et ce qui s’est passé pour que je troque mon habituel format paysage pour un format "tronc" (tronc? n’importe quoi…). Souvenez vous hier vers 18h00, vous vouliez rentrer chez vous, vous étiez fatigués, c’était votre premier jour de travail, vous aviez encore la tête dans le barbecue… Et bien non, vous avez attendu la fin de l’accident voyageur du RER A, vous avez bien entendu la voix qui disait que le traffic reprenait doucement alors que c’était même pas vrai, vous avez vu passer un, puis deux puis trois trains blindés en imaginant ce que ça faisait de mourrir etouffé sous les aisselles d’un homme à l’hygiène douteuse. C’est dans ce tumulte et cette foule hargneuse que j’ai repéré Koita, il lisait tranquillement sur le quai, tenant sur ses genoux une caisse en bois avec inscrit dessus "Chocolat extra fin du domaine de …". Je l’aborde en anglais et il me répond dans un français parfait "bonjour, je vais à Nogent Sur Marne". Koita a 28 ans et c’est mon nouveau super copain. Koita vit à Paris depuis 3 ans maintenant, il est étudiant aux beaux arts "je suis un pré-artiste". D’ailleurs Koita n’en revient pas qu’on puisse avoir des projets comme le mien sans être étudiant en art. Lui s’est spécialisé dans l’installation photo. Quand je lui demande si je peux voir ses tablettes de chocolats (pas ses abdos hein je vous vois venir) Koita éclate de rire, ce sont ses devoirs qu’il a rangé là en vitesse avant de finir sa journée de travail. Selon ses dires, Koita travaille dans un "Bazard de luxe" pour gagner "des petites pistaches" (je pense qu’il voulait dire des cacahuètes mais qu’importe, j’adore!). Originaire du nord du Japon, il ne voit pas tant de différences que ça entre Paris et Tokyo, deux grandes cités urbaines, ni dans nos deux métros. Depuis sa naissance, Koita n’a pas beaucoup d’amis, il préfère "le minimum d’effectif pour le maximum d’effet". Si un jour vous avez la chance d’aller à Tokyo, il vous conseille la reconstitution de la Tour Eiffel. Ah, et il nous conseille d’être heureux. Ce que vous ne savez pas maintenant c’est que toute cette conversation s’est déroulée en pleine heure de pointe, avec un wagon plein à craquer, il n’y a qu’à voir la tête du monsieur derrière pour résumer l’ambiance. Au moment de prendre la photo, j’ai décidé de me mettre en danger ouuuuuuuh et de …. prendre mon temps, faire des essais, faisant fi des gens que j’ai un peu poussé, de ceux qui me regardait comme une allumée, j’ai eu envie de prendre en photo Koita avec sa boite de chocolat à devoir dans les mains, et bon je ne suis pas tout à fait satisfaite, la prochaine fois je prendrais un autre objectif que le 30mm! (technique marie dinkle). Merci Koita!

Ps: Bravo à Laurence qui a gagné notre grand jeu concours, promis la prochaine fois, je vous fais gagner une télé!

Kerstin

août 30, 2010

Chose promise, chose due, voici le portrait de Kerstin, originaire de la Schwartzwald. Nous nous rencontrons dans le U8 et comme Kerstin doit descendre à la station Schonleinstrasse je décide de poursuivre l’entretien sur le quai, tant pis pour la traditionnelle photo dans le métro. Autour de nous, des sans abris passablement ivres crachent dans notre direction, s’assoient à côté de nous, mais ne nous parlent pas, ils écoutent et forment un petit groupe qui finalement ne me dérange pas tant que ça. De toute évidence, Kerstin n’est pas bavarde, Kerstin n’est pas futile, Kerstin pense ce qu’elle dit et pèse ses mots qui sont rares. Elle étudie l’art du costume à l’université, elle m’explique qu’à Berlin il n’est pas nécessaire de se ruiner dans des écoles privées pour suivre des cursus artistiques, certains combinent même mathématiques et cinéma! Depuis maintenant un an et demi, Kerstin, 26 ans, habite à Berlin, elle y savoure la liberté et l’espace propice à la création et la réflexion.  Son endroit préféré à Berlin reste Tempelhof, une zone urbaine ou règne un flou et un vide fascinant depuis que l’aéroport à été fermé en 2008, c’était le plus vieil aéroport commercial du monde (si le sujet vous intéresse, merci wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Aéroport_de_Tempelhof). C’est la première fois que je suis aussi boulversée par une de MES photos. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé quand j’ai appuyé sur "la détente" mais le résultat me touche énormément. Je trouve que Kerstin est magnifique, son visage est un peu dur, ses traits dégagent beaucoup de fermeté et de résolution tandis que ses yeux appellent à la douceur. Je ne m’étend pas souvent sur le physique des inconnus du métro, par respect, mais durant toute cette rencontre, le visage de Kerstin m’aura autant parlé que ses mots. Quel ne fut pas mon soulagement donc, lorsqu’elle m’a enfin dit oui pour la publication! Merci Kerstin, merci beaucoup!

Ps1: Pour en finir un peu avec Berlin je vous conseille ce fabuleux petit film: http://vimeo.com/14014317 c’est si beau!

Ps2: J’ai encore raconté n’importe quoi, le blogging day à lieu aujourd’hui!! A cette occasion, il paraît qu’il faut faire part de 5 découvertes de blog, comme je suis novice je vais peut être vous citer des blogs que vous connaissez déjà??

- C’est la gêne, pour la qualité de leur texte, le ton à la fois moderne, un peu impertinent et leurs opinions que je partage souvent (mais pas toujours) / http://cestlagene.com/

- La vrai vie de Fonelle, parce que sous couvert de parler de mode, elle aborde les choses avec un regard très doux, très bienveillant, et aussi parce qu’elle peut être hilarante / http://blog.elle.fr/la-vraie-vie-de-fonelle/

- Fubiz, sa sélection de vidéoq est souvent très pertinente / http://www.fubiz.net/

- To the happy few, c’est le blog de ma petite soeur, je ne suis absolument pas objective je m’extasiais déjà sur ces empreintes de main quand elle était à la maternelle, il est peu fourni pour l’instant mais prometteur, bref c’est génial, c’est ma soeur, elle est fantastique c’est comme ça héhé, et puis elle aussi aime berlin: http://to-the-happy-few.blogspot.com

- Le blog du juge pour enfant Mr Rosenczveig, je reste affiliée à la protection judiciaire de la jeunesse et même si son regard est très emprunt de son idéologie, il n’en reste pas moins un penseur de la justice des mineurs et un homme qui a une expérience et une plume notoire / http://jprosen.blog.lemonde.fr/

A demain!

The Blogging Out!

août 27, 2010

A l’occasion de la journée mondiale du blog qui a lieu le 14 septembre, la reflexgallery m’a invité ainsi que d’autres bloggeurs, à exposer 4 de mes portraits et à écrire le texte correspondant à la photo directement sur le mur (j’ai légèrement la trouille de faire des pâtés…. on peut pas demander de repeindre le mur parce qu’on a oublié de mettre un "s" non?). Je suis très flattée évidemment et très honorée de participer à ce projet, et surtout j’ai hâte de mettre un pied dans cette fameuse "blogosphère" et d’en rencontrer quelques protagonistes. J’espère que je ne vais pas faire trop de bourdes… Mon dieu mon dieu mon dieu…

Bref si ça vous dit, rendez vous du 15 au 28 septembre à la Reflexgallery au 62 rue Jean Jacques Rousseau 75001 Paris puis si vous en avez l’occasion à l’hôtel Sheraton du 1er au 15 octobre. Si vous êtes un riche mécène de Dubai, vous pouvez aussi acheter les photos mais bon j’ai presque pas envie parce que j’espère secrètement les récupérer et pourquoi pas en offrir une à l’inconnu qui a posé pour la photo.

C’est incroyable ce que je blablate alors que j’oublie l’essentiel: LE GRAND JEU!!!! Le 1er qui m’envoie un portrait de lui/elle dans le métro gagne un abonnement à vie à femme actuelle une invit’ pour le vernissage! Vite! mariedinkle@gmail.com! (Papa, ce jeu n’est pas pour toi, tu es DEJA invité)

Martine à la plage

août 25, 2010

Mes chers amis,

Au cas ou vous vous demandez ou je suis encore passée et pourquoi je passe de 5 portraits par semaine à un tout les 3 jours:

- Je ne suis pas partie vivre à Las Vegas – Je n’ai pas adopté de lama – La RATP ne m’a toujours pas arrêté pour usage abusif et illégal de son image – Je n’ai pas sombré dans l’alcool – Je ne suis pas non plus inscrite à un concours de sosie de Roselyne Bachelot – Ni à un stage de samba.

Je suis tout simplement partie sur un coup de tête profiter encore un peu plus du soleil. Et qui dit fin de saison dit fin de budget dit CAMPING! Youpi! Il faut savoir que je dé-te-ste le camping, l’idée d’aller aux toilettes avec mon petit rouleau de PQ à la main me rend un peu fébrile. Mais là bizarrement, dans la forêt d’Arcachon, avec peu de monde, un emplacement vraiment joli, and mr. S, je trouve ça génial! Voilà si vous voulez me trouver, je suis à l’emplacement 016 du camping municipal d’Arcachon et je porte carrément un short! J’aimerais bien faire des portraits de gens dans leur mobil-home, certains sont impressionants, les mecs ont même un frigo, des tables, des barnums… Nous on a même pas un réchaud, serais je totalement en train de raconter ma vie???

Je profite de cette occasion ou je ne peux pas vraiment poster (il n’y a pas de lecteur de carte SD) pour vous remercier. Depuis quelques mois je vis une aventure vraiment surprenante avec ce blog et l’idée que parmis vous se cachent de fidèles lecteurs, exigeants, admiratifs, drôle, brillants, pénibles parfois, sincères souvent me touche et me donne envie de continuer à écrire (et Lotus double ses ventes)

Il y a du nouveau pour la rentrée, je vais collaborer avec un journal et puis faire une expo, j’attend d’avoir tout les détails possibles pour vous les communiquer! En attendant on se retrouve dès la semaine prochaine! Merci à vous!!

Jean-Paul

août 19, 2010

Je n’ai même pas fini mon petit laius habituel que Jean-Paul m’interrompt d’un "allez-y! pas de problème!". Commment?  Qu’ouïs je?  Je ne dois pas vous expliquez l’importance fondatementale d’un projet commme le mien? Je ne dois pas argumenter sur les apports con-si-dé-rables pour le monde de la sociologie? Vanter les mérites de mon super objectif qui rend beau même les frères Bogdanov? Vous promettre de l’argent Vous faire les yeux de princesse Sarah? Ben non, Jean-Paul se laisse shooter paisiblement et m’accorde UN QUART D’HEURE sur le quai de République, ce qui en temps Marie Dinkle, représente une après midi dans un salon de thé. Jean-Paul est artiste et enseignant à l’école des beaux arts d’Aix en Provence. Aujourd’hui il se rend dans une pièce vide, rue Sorbier, un espace de libre création et d’échange qui propose Marion Baruch, artiste et "cartographe sans lieu" (c’est beau comme expression). Il va y rester 3 jours, rencontrer de parfaits inconnus, se laiser envahir par sa propre résonnance, créer. Vous pouvez vous rendre compte du projet ici: http://www.synesthesie.com/agenda.php?id=3144. En tant qu’artiste et fondateur du collectif Protocole, Jean-Paul comprend l’importance de la rencontre, même fortuite, même éphémère. Il la convoite même, conscient de la richesse de l’échange, de l’importance des mots. La banale question "que pensez vous des transports en commun?" se transforme en discussion quasi philosophique, pour Jean-Paul, le métro est une bulle contemplative, une parenthèse dans le temps, la plupart d’entre nous considèrent cet espace comme les portes de l’enfer, lui, voit rarement autant de gens en même temps. Alors, impressioné, il se plonge dans son monde et s’apperçoit que finalement il y est plutôt concentré, pensif, malgré le bruit et la foule. Il ressent la même chose dans les gares et les aéroports. Du coup j’ai oublié de lui demander s’il avait un message! Merci Jean-Paul!

Ps: Refuuuuus du jour: "Ah non là vraiment moi je boycotte Facebook" "Mais euh en fait c’est pas exactement…." "Vous faites le malheur de toute une génération" Hum.

Anne

août 16, 2010

Anne a 23 ans. Aujourd’hui elle descend à Saint Maur Créteil chercher un compte rendu de stage. Actuellement, elle est aide soignante au Perreux. C’est drôle parce que je suis quand même plus agée qu’Anne mais sa voix, sa grande stature, son air calme et placide lui confère une maturité bien plus évidente que la mienne. Pas étonnant donc qu’elle aime travailler auprè des personnes agées. Il faut de la patience, ça tombe bien, elle en a, et puis ces personnes ont toujours beaucoup d’histoires à raconter. Souvent, les filles de son âge préfèrent travailler avec les enfants, pas Anne. Cet été, elle partira en Côte d’Ivoire se reposer, loin de la grisaille, des malades, du Perreux. Anne est un peu pressée maintenant, je sens à son regard qu’elle aimerai bien que je la laisse partir, mais comme elle est patiente, elle ne me dit rien. Nous n’en se saurons pas plus sur Anne! Merci Anne!

Hocine

août 13, 2010

Je crois que depuis la création du blog et toutes mes rencontres, je n’avais encore jamais autant rigolé avec un inconnu du métro. Je n’ai pas vraiment prêté attention à ce qui se passait dans la  rame mais je suis sûre d’avoir entendu nos voisins essayer de se marrer en douce. Hocine a 70 ans, en ce moment, il fait le ramadan, du coup, il est bien content qu’il fasse un temps pourri. Il trouve que ce jeûne spirituel fait du bien à son corp et à son esprit. Le soir, il pourrait manger des briques bien grasses, mais lui préfère une petite salade et beaucoup de patisseries aux amandes. Son ami hospitalisé ne suit pas le ramadan "Hé quoi, vous voulez qu’il meurre?". Hocine a l’accent des vieux monsieurs algériens, celui qu’imite si bien Jamel vous savez? Quand il parle, il rigole, c’est contagieux, même ses yeux sourient en permanence. Aujourd’hui à la retraite, il a travaillé dans la métallurgie, puis 20 ans comme chauffeur de taxi. Quand on est chauffeur de taxi à Paris, on rencontre des stars. Ainsi Hocine a eu dans son taxi Missieu Mastrouiani i Madame Berkin par exemple, plutôt sympa et généreux. Mais les plus grands ne sont pas nécessairement les plus honnêtes. Ainsi un jour, il a ramassé un député sévèrement torché à 5h du mat’  qui voulait absolument aller à Bures sur Yvette dans le fin fond du 91. Hocine hésite, l’homme lui montre sa carte de député, le ton monte un peu, finalement il accepte. Arrivé à destination, le montant s’élève à 286 francs, Hocine s’en souvient encore. Le type lui lache 200 francs, lui dit "c’est tout ce que j’ai mais si vous voulez on peut tout de suite aller au commissariat, je ne risque rien". Hocine m’apprend également que les clochards prennent le taxi, la plupart du temps, les chauffeurs refusent, lui a toujours accepté, parce qu’il n’a jamais eu de problème et qu’il remplit ainsi sont devoir de musulman. Sinon pour en revenir au métro, sa bête noire c’est la ligne 13: "C’est pas possible mademoiselle, vers Clichy c’est quoi ça? les jours de pointes si tu bouges ah oui t’es mort!". Quand il aura terminé sa visite, il rentrera chez lui, sa femme l’attend, leur 3 enfants ont bien réussi, il est fier. Sa fille est infirmière, l’autre, cadre dans quelque chose, et son fils est stewart "ça veut dire qu’il est beau". Je prend mes photos, et quand je lui montre, il me dit "Vous trouvez pas que je ressemble à Gérard Darmon"? Mieux que ça Hocine, bien mieux que ça! Merci Hocine!

Toni

août 10, 2010

Lorsque j’aborde Toni, elle me regarde d’abord avec méfiance avant de partir dans un grand éclat de rire et de répondre à toutes mes questions comme s’il s’agissait d’une banale conversation entre copine.  Originaire de Ruhrgebiet (à vos souhaits) dans la forêt noire, Toni n’est à Berlin que depuis 1 mois. Future puéricultrice, elle est actuellement stagiaire au CHU de Berlin. Depuis qu’elle est arrivée, Toni respire, éprise de liberté, elle trouve à Berlin tout ce qui lui manquait dans sa petite ville. Notamment grâce aux transports: à Ruhrgebier (à vos souhaits) il y a une ligne de métro qui traverse toute la ville. Ici, dans l’immensité Berlinoise, il faut une heure pour aller de Mitte à Friedrischain!. En ce vendredi soir, Toni part chez des amis boire de la tequila. Ensuite, selon l’humeur, elle ira soit au Bar25 http://www.bar25.de/ soit dans un des nombreux clubs/bars/galleries de la ville. Une seule consigne, ne pas rentrer avant d’avoir vu le jour se lever. La fête à Berlin bat son plein vers 5h00 du matin, il n’est pas du tout rare de voir déambuler des armées de zombies aux terrasses des restaurants vers midi, commander un brunch d’une voix enrouée avant d’aller se coucher pour de bon. Ce mode de vie convient parfaitement à Toni qui adore faire de nouvelles rencontres. Plutôt sociable, elle se lie facilement d’amitié avec les autres. Elle conseille aux lecteurs du blog de tracer leurs routes sans se faire influencer par le quand dira t-on sinon c’est simple, on ne fait rien. Toni doit maintenant partir pour sa longue nuit. Avant de me quitter, elle me remercie d’une grande accolade dans le dos (ahhh la franchise allemande) pour le bon moment passé et me souhaite bonne chance pour la suite. Merci Toni!

Ps: Ca y est je suis rentrée à Paris, 10h00 de voiture les enfants, et les pilotes de l’autoroute allemande n’ont pas eu raison de moi! Calée tel un tracteur sur la file de droite j’ai du rendre dingue même lespoids lourds (en vérité j’ai conduit 2h00 seulement, en Belgique, merci Cyril, merci Eva). Sinon je confirme une étude très sérieuse que j’ai lu vu à la télé dans l’émission Une Famille En Or dans un livre de Weber: le déménagement est une des plus grandes causes de stress des Français. Qui aurait cru qu’il pouvait y avoir tant de panique dans la recherche d’une vis dites "papillon"?

Amir

août 7, 2010

Lorsque j´appercois Amir à deux sièges du mien, il est en train de dessiner. Je prend le temps de l’observer quelques instants, un peu intimidée à l’idée d’interrompre ses coups de crayons. En m’approchant je réalise qu’en fait Amir trace les traits de ce qui ressemble fortement à un futur appartement. A 46 ans, Amir est architecte. En ce moment, il aide un ami à concevoir les plans de son nouvel appartement. Il aime profiter du calme des transports (ah oui, à Berlin c’est calme) pour griffoner quelques idées. Il vit à Berlin depuis 20 ans maintenant. Quand je lui demande s’il vit à l’est ou à l’ouest, je vois bien à son visage soudain fermé que j’ai commis une bourde: "Mais enfin! ca n’existe plus l’est et l’ouest, il faut savoir avancer!" La femme en face de lui sourit et acquiesce. Amir n’aura ensuite de cesse de la prendre à partie, créant ainsi un dialogue a trois plutot improbable, la femme se contentant de hochement de tete ou de sourire equivoque! Amir habite a Neukoln. Autrefois plutot populaire, le quartier est aujourd´hui très prisé par ce que j’appelle les familles "carottes bio et jouets en bois". Amir, lui ne nous conseille pas un endroit en particulier car a Berlin il faut "tout voir" et surtout "garder les yeux ouverts". Et qu’on ne lui parle pas d’Est et d’Ouest (maxi meaculpa). Merci Amir!

Ralf

août 5, 2010

Aujourd´hui, Ralf, 38 ans, rentre chez lui en Sbahn, le Sbahn est un peu comme notre RER, sauf qu’il ne dessert pas la banlieue de Berlin mais fait le tour de la ville, immense au demeurant. Ralf habite dans le quartier alternatif de Friedrischain. Sans vouloir vous faire un cours d´histoire, quand le mur est tombé, l’Est était completement désert, les usines desaffectées, les appartements vides et aucune reconstruction suite aux bombardements. Plusieurs bandes de jeunes sont alors venus s’installer la, squattant les immeubles, montant des projets artistiques ou associatifs, et jurant de ne pas répéter les erreurs de leurs ainés qui pouvaient difficilement leur donner des lecons. Bon c’est une vision a la Marie Dinkle a ne pas prendre pour argent comptant mais c’est un peu grace a eux qu’aujourd’hui berlin est THE ville culturelle européenne, qu’on peut faire la fete dans un lavomatic, repeindre la facade de son immeuble en rose bonbon, et visiter plus de 150 musees. Mais revenons a Ralf. Originaire de Dortmund, il est installé a berlin depuis 15 ans. Il travaille dans quelque chose de technique mais préfère rester évasif sur le sujet. Il n’a ni internet, ni portable, ni télephone. Epris des grands espaces, il a vécu en France dans les pyrénnés. S´il aime berlin, il ne se voit pas en revanche rester la toute sa vie. Il nous propose de trouver un chouette bar minuscule qui se situe dans la Boxhagenerstrasse dans Ostkreuz. Si vous trouvez l’endroit vous verrez peut etre Ralf, une bière à la main, lever sur vous ses grands yeux mélancoliques!. Ralf pense que si on essayait tous d’etre tout simplement un peu plus gentils, on arriverait peut etre a un monde meilleurs. Vive Berlin! Merci Ralf!

Ps: Les claviers sont très étranges, j’ai du me planter dans les accents. Je suis dans un cyber cafe et a coté de moi il y a un type bizarre habillé en rose qui crie des insultes en regardant une video youtube. Alors je fais vite et je vous demande pardon d’avoir neglige un peu le blog au nom de la glandouille.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 401 autres abonnés

%d bloggers like this: