Archive for avril 2011

Xingu

avril 29, 2011

En ce jour de grande noce royale, quoi de mieux que l’emblème royal canin so british, j’ai nommé le cocker roux. Xingu doit son nom à une rivière du Brésil. Xingu et moi avons eu un échange des plus passionnants, elle m’a révélé moultes secrets d’états, un nombre incalculable d’hitoires croustillantes sur feu le chien des chirac, bref je ne peux rien vous en dire je vais donc me contenter de la version politiquement correcte. Xingu accompagne son maître à Saint Maur Créteil chercher "maître junior" à l’école. Grande habituée du métro, elle tente de se faire oublier aux heures de pointes. Elle a la chance de vivre avec quelqu’un qui travaille à l’extérieur et qui l’emmène partout. Si elle avait un défaut ce serait celui d’être un tantinet pot de colle. A 4 ans, elle a tellement l’habitude d’être avec son maître qu’elle a bien du mal à supporter la solitude. La séance photo ne s’est pas passé sans encombre, Xingu prône le naturel et la prise sur le vif, hors de question de rester immobile et de poser, c’est beaucoup plus sympathique d’alterner la position allongée; assise, debout ou de venir à 2 cm de l’objectif afin de souligner le regard. Voilà, j’avoue au risque de perdre des lecteurs et de m’attire les foudres des fervents démocrates que j’ai complètement glandé devant Kate et William ce matin, c’est mon deuxième jour de vacances et j’avais des céréales de folie. En plus j’ai vu Mister Bean. Merci Xingu !

Leela

avril 27, 2011

Attention voici Leela, 30 ans. Leela dit yeah à la fin de ses phrases, normal, elle vit entre la France, son pays d’origine, et l’Angleterre son pays de coeur, ou elle va tous les mois. La bas elle a fait pleins de petits boulots, serveuse dans des cafés, jeune fille au pair. Aujourd’hui, même si ce n’est pas sa formation initiale, elle est comptable et se sent bien dans son entreprise. Elle est en route pour un cours de conduite, grâce à un ami qui veut devenir moniteur d’auto-école, Leela apprend à conduire à moindre coût. Elle passe son permis en candidat libre et ne dépend pas d’une auto-école, elle loue des véhicules adaptés à l’apprentissage pour seulement 15,00€ ! Son meilleur souvenir dans le métro, Leela la doit à la ligne 2 et le football. Lorsque l’Algérie s’est sélectionné pour la coupe du monde, le métro a été pris d’assaut par des supporters en délire, à tel point que le chauffeur n’a pas pu démarrer. Pourtant il y avait une superbe ambiance, beaucoup d’humour et de la joie, un beau spectacle. Leela vit au jour le jour alors elle nous cite Danakil, un chanteur: "A chacun son destin, à chacun son paradis". Merci Leela !

Lise

avril 25, 2011

Lise a 5 ans et demi, et pendant les vacances à Bordeaux, elle a trouvé deux poules et deux oeufs en chocolats mais elle n’a pas tout mangé. Pendant les vacances, elle a aussi été en Espagne et maintenant elle sait dire "Ola". L’année prochaine, elle ira au CP dans une toute nouvelle école et elle devra se faire des nouveaux copains, mais elle n’est pas trop inquiète. Pour l’instant en grande section, ce qu’elle préfère, c’est faire "du travail" et à la maison des jeux comme celui pour apprendre à lire. Il faut trouver des syllabes et les lire, je pense que je pourrais être forte à ce jeu, moi qui d’habitude ne comprend rien aux règles. Lise a une seule petite soeur qui lui demande la permission pour emprunter ses jouets sauf certains mais alors ce n’est pas si grave car c’est ceux que Lise n’aime plus. Dans le métro, Lise peut regarder par la fenêtre mais pas en bas parce qu’alors ça voudrait dire qu’elle est sur la pointe des pieds ou debout sur le siège et bien sûr, c’est interdit. Pour finir, elle nous conseille d’aller voir Rio, c’est son film préféré, voilà joyeuses pâques à tous, pendant que je vous écrit, j’entends le fils du voisin qui galère un peu à trouver ses cloches, dès qu’il approche, toute sa famille hurle comme s’il allait remporter les JO, vive la famille, merci Lise !

Pierre

avril 21, 2011

Pierre ne s’appelle peut être pas Pierre. Il a un fort accent et j’ai un peu du mal à comprendre ce qu’il me dit, mais vu les efforts qu’il fait pour se faire comprendre, je n’ose pas lui demander de répéter, j’ai cru entendre Pierre, j’espère simplement ne pas m’être trompée. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai toujours trouvé exaspérant le fait de sous titrer les propos des gens étrangers aux informations, parfois, il suffit de tendre l’oreille, parfois il suffit aussi d’accepter de ne pas tout comprendre. Ce que j’ai compris, c’est que Pierre est arrivé d’Haïti en 2007, il a pu venir avec sa femme, mais pas avec ses enfants et petits enfants qui sont restés là-bas et qui lui manquent beaucoup. Il a pu retourner deux fois les voir. Ne comptez pas trop sur lui pour parlez de son pays, ou des évènements dramatiques qui y ont eu lieu, Pierre a envie de rester simple: "ici c’est bien, quand je suis ici, je suis ici, quand je suis là-bas, bon, je suis là-bas, c’est tout". Actuellement il travaille grâce à une association qui lui trouve des missions de courte durée, il espère trouver mieux et plus stable mais à 57 ans, ce n’est pas simple. Aujourd’hui il va retrouver sa femme à Saint Maur Créteil, il aime le RER qu’il trouve rapide, propre "très bien". Pierre n’a pas de message à faire passer: "Quand on est étranger et qu’on a pas de travail, on a pas de message à faire passer, on a rien à dire, quand j’aurai un travail, peut être que j’aurai un message, là mieux vaut ne rien dire d’inutile". Je lui demande s’il est en costume, parce qu’il a un haut brodé de petit personnage, il rit "Ca? ah mais alors hein, vraiment, vous n’avez jamais rien vu !" Merci Pierre !

Charles

avril 18, 2011

D’abord je ne trouvais plus mon stylo, ensuite c’est ma carte SD qui s’est mis à faire sa rebelle, tant et si bien qu’à me voir farfouiller frénétiquement dans mon sac, Charles a du trouver que je ressemblais à un poney sous acide "euh, je suis désolée, bon c’est la première fois que ça m’arrive euhhh bon attends on va trouver une solution euuuh". Heureusement, il ne s’est pas départi de son sourire, même quand j’ai pris la photo de mon téléphone, il faut avouer que la qualité n’est pas optimale… Charles rentre chez lui après avoir bu un verre et vu un film avec une amie. Il travaille dans une énorme banque qui engage plus de 300 000 personnes dans le monde soit plus d’habitants qu’à St Etienne sa ville natale. Dans cette énorme banque il s’occupe du contrôle interne et des risques opérationnels, en gros il vérifie que les procédures des opérations sont bien respectées, par le client comme en interne. Cela fera un an dans une semaine qu’il est à ce poste, Charles ne compte pas les années qui passent, disons qu’il n’aime pas forcément fêter son anniversaire, par contre les dates symboliques le marquent plus. Plus jeune il a fait des études de maths puis, comme il ne voulait pas être prof, il s’est spécialisé dans la finance. C’est un choix qu’il ne regrette pas, il trouve son métier passionnant et apprécie de rencontrer des tas de gens différents. Quand je lui demande s’il a un message à faire passer, il me raconte une jolie histoire: Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir se fréquentaient déjà lorsqu’ils ont passé l’agrégation de philo, la première année, Simone l’a eu mais pas Sartre, vexé, il se jura bien de l’avoir l’année suivante. Quand vient le jour de l’examen le sujet tombe: Pourquoi? et Sartre de répondre: Pourquoi pas ! Il finit premier. Je ne sais pas si c’est une légende parce que j’ai lu autre chose à ce sujet, mais en tout cas c’est marrant. Merci Charles !

Emilie et Léo

avril 15, 2011

Me revoilà après plus d’une semaine dédiée au concours, j’espère que vous avez aimé ce que vous ont proposé les gagnants. Emilie, elle, n’avait encore jamais entendu parler du blog alors qu’il est mondialement connu je ne comprends pas. A 32 ans, elle porte dans ses bras son premier enfant, Léo, 2 mois et demi totalement indifférent au vacarme ambiant. Seul son horloge biologique peut le réveiller et selon Emilie, elle ne va pas tarder à sonner car il va bientôt avoir faim. C’est pour ça qu’elle se dépêche de rentrer chez elle, vers Goncourt à Paris car elle allaite et préfère le faire en privé. Sinon, à part fondre devant son nouveau né, Emilie est urbaniste depuis 5 ans, avant, elle était ethnologue, aujourd’hui elle conseille les collectivités en aménagement urbain. Pour l’instant, elle est en congé maternité, elle a décidé de le prolonger jusqu’en septembre. Il faut savoir que c’est un droit qu’un patron n’a pas droit de refuser, sauf que bien sûr c’est un congé sans solde, mais Emilie n’a pas encore trouvé de garde alors en attendant une place en crèche, elle est ravie d’utiliser cette excuse pour rester avec Léo. Un jour, Emilie a participé à une teuf improvisée dans le métro par des étudiants aux beaux arts, ils avaient investi le dernier wagon et l’avaient entièrement décoré! Elle profite de cette petite interview pour dire que les usagers du métro devraient s’inspirer du comportement des Tokyoites qui malgré la foule restent toujours hyper organisés ! Merci Emilie !

Françoise par Laëticia et Caroline

avril 13, 2011

Voilà ! C’est la fin de ce concours, j’ai hâte aussi de reprendre mes articles ! Pour finir en beauté, le portrait de Françoise, j’ai beaucoup aimé le fait d’ajouter du son, et la photo est très belle. Merci encore à tous d’avoir participé, il faudra le refaire l’année prochaine, inch allah si le blog existe encore ! D’ici là, on a encore plein d’inconnus à découvrir ensemble !

Notre inconnue est là, assise. Elle a laissé passer plusieurs métros. Cela nous laisse le temps à nous de nous décider à l’aborder. Françoise attend car elle est un peu en avance. Elle rejoint une amie dans le vingtième, elles vont au TEP, le Théâtre de l’Est Parisien. Elle ne sait pas quelle pièce elles vont voir, elle sait juste que c’est en espagnol, une langue que Françoise ne parle pas mais comprend, et de toute façon, la pièce est surtitrée en français. Françoise aime aller au théâtre de temps en temps et en fait elle-même en amateur. Avec sa troupe, elle joue surtout du contemporain. Quant elle cite Jean-Michel Ribes, Laëtitia sourit : c’est le directeur du Rond-Point, un théâtre où elle aime se rendre. Françoise est une adepte du métro et des transports en commun parisiens, bien qu’elle déplore qu’ils soient de plus en plus sales et sentent de plus en plus mauvais. Mais pour elle, il est impensable de prendre la voiture dans Paris : « c’est épouvantable », nous dit-elle. Elle n’a pas vraiment de ligne préférée, elle est sur la 12. Elle profite un peu de ses trajets pour apprendre ses textes de théâtre. Mais surtout, Françoise observe les autres usagers, auxquels elle souhaite d’ailleurs faire passer le message suivant : « S’ils pouvaient de temps en temps sourire, ce serait nettement plus agréable. »

Nous lui offrons alors notre plus beau sourire pour la remercier d’avoir accepté d’être notre inconnue du métro.

Johannes par Roxanne

avril 10, 2011

J’ai adoré le fait que cette rencontre se fasse dans un avion, et que la photo soit un peu "amateur", bravo Roxanne !

Johannes est allemand. Assis à côté de moi dans un vol Singapour-Dubaï, on a commencé par échanger notre désarroi face à nos deux écrans « tueurs d’ennui » qui demeuraient désespérément noirs. De fil en aiguille et pour tuer le temps, on s’est donc raconté nos vies.

Briqueur de carrosserie à Berlin de 18 à 20 ans, garde-mioches en vacances de 20 à 23 ans en Afrique du Sud, DJ à 24 ans au Brésil, « multifonctions » sur un yaght de luxe de 25 à 26 ans sur toutes les eaux du monde, chanteur pour la comédie musicale Moulin Rouge en Turquie à 27 ans… Johannes fait partie de ces gens qui ont déjà vécu 10 vies en une, à seulement 30 ans !

Aujourd’hui, il vit en Australie où il a l’intention de s’installer pour de bon. Il y aime la proximité avec la nature, le soleil non-stop et l’évasion dont il peut savourer le goût sur son bateau, en allant voguer le Pacifique. C’est d’ailleurs souvent l’aventure : il est déjà resté coincé sur un banc de sable pendant 6 heures et a échappé de peu à un naufrage en règle, menacé par 2 baleines en balade et jouant à "qui saute le plus haut".

Sinon, il y enseigne l’hygiène de vie, en proposant des formations mêlant nutrition, méditation et activités sportives, à un public australien très sensible au bien être. Depuis ses 17 ans, Johannes est, en effet, végétalien : il ne mange aucun produit d’origine animale et ne s’autorise que des fruits et légumes crus ! C’est aussi le type le plus organisé jamais rencontré : il a déjà fait ses cadeaux de Noël 2011 : une façon d’acheter "sans pression", et "uniquement ce qui fera plaisir à coup sûr". Alors que je m’apprête à faire un somme, il dégaine un agenda épais, chargé de cartes postales, "une pour chaque anniversaire des gens qui me sont proches", qu’il s’apprête à griffonner. Je lui demande s’il a un message pour les lecteurs du blog de Marie Dinkle, dont je lui ai expliqué le concept : "profitez de tout ce qu’a à offrir le monde", me dit-il. Je transmets.

 

L’inconnu du train par Laëtitia aka "Poussière d’étoile"

avril 7, 2011

Montélimar. Je prends le train.
J’avais mon sac-photo, et un autre sac bien rempli de peluches et vêtements.
J’avais besoin de prendre l’air.
Alors je suis partie sur un coup de tête de Montélimar.
Je pris le train en direction de Lyon, pour poser mes affaires et y faire une escale avant de partir à Paris le lendemain matin.
Je regardais le paysage, tranquillement, et prenais des photos de moi et mes peluches, ainsi que des voyageurs assis dans le train.
J’entends la voix d’un jeune homme qui chante, accompagné d’une guitare. Envie irrésistible d’aller le voir.
Quelques minutes passent. Je prends mon courage à deux mains, me lève, avec tous mes sacs…
Je m’approche de lui et lui demande poliment si je peux m’assoir à ses côtés pour l’écouter jouer. Il accepte.
Puis je lui demande la permission de le prendre en photo et de le filmer, toujours en le vouvoyant.
Je fais ma paparazzi, et le filme.
Entre les wagons, c’est très bruyant, et il commençait à faire sombre.
J’étais heureuse.
Il a chanté de nombreuses chansons.
On a ensuite un peu discuté, de musique, de ses origines (Malgaches et Chinoises). Il me dit qu’il est né en Afrique, puis qu’il a vécu dans différents endroits, en Polynésie française etc
Et il me dit qu’il aime voyager, qu’il a une petite amie sur Aix en Provence et travaille dans le design.
Je lui dis que j’ai un copain sur Montélimar.
Le temps passe extrêmement vite et nous voilà arrivés à Lyon Part Dieu.
Je sors de mon état hypnotique. On se lève, sort, s’apprêtant à se quitter.
Il me demande si je suis pressée, je lui réponds que non, et nous restâmes quelques minutes de plus ensemble, sur le quai, lui fumant sa cigarette.
Lui aussi va à Paris.
Je ne sais pas pourquoi, je me suis refusée de lui demander ses coordonnées, et même son nom !
On se dit qu’on se croisera peut être une nouvelle fois par hasard dans un train.
Nous descendons les escaliers, je lui fais la bise, puis chacun part de son côté…

Voilà, j’ai bien aimé le style, le fait qu’il n’ait pas de nom, la photo en noir et blanc…

HAPPY BIRTHDAY MON BLOG!

avril 6, 2011

Cette fois on y est, UN AN! Je suis si fière de tous les portraits que j’ai reçu ! Vous avez été formidables, c’est très difficile de choisir parmi vos photos, textes… Comme je suis sur mon blog et que je fais ce que je veux, j’ai décidé d’en publier quatre d’ici samedi ! Mais pour ne pas faire durer le suspens plus longtemps, voici le nom des gagnantes: Line, Laëtitia, Roxane et le duo Caroline et Laëtitia ! Bravo ! Je vous entends déjà hurler, ou sont les hommes? Et bien on peut se poser la question, car PAS UN HOMME N’A PARTICIPÉ!! J’ai privilégié ceux qui avaient vraiment osé aborder des inconnus, et qui s’étaient un peu éloigné du style du blog! Vu le nombre de personne qui n’ont pas eu le temps de participer à temps, je prolonge le concours jusqu’à lundi prochain pour les portraits publiés sur facebook.

Maintenant, place au portrait de Line: Guy  (J’ai décidé de respecter la police choisie)

 

Guy est un retraité heureux, après une vie de travail, il se consacre à sa passion l’attelage.  Avec son association, il se déplace dans les foires, férias, fêtes champêtres, mariages, il a des tas de costumes et chapeaux pour toutes les occasions, il se déguise même en père Noël si on lui demande, mais son plaisir,  Guy derrière  et lui devant,  c’est de se promener dans les chemins de vignes  avec  "Indulto" son cheval, (Indulto ça veut dire indulgence en portugais) et Blanquette sa chèvre les accompagne souvent (oui comme celle de Monsieur Seguin).
Guy a eu quelques problèmes de santé, maintenant ça va son message : savoir apprécier chaque jour qui passe .

 

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 399 followers

%d bloggers like this: