Jean

Je repère Jean sur le quai du RER A à Champigny.  Il pleut des cordes et son écharpe orange tranche dans la morosité ambiante. Si vous prenez le RER un dimanche soir de pluie vous voyez sans doute de quoi je parle. Jean éteint délicatement sa cigarette ultra fine et, en entrant dans la rame, me propose de m’asseoir: « asseyez vous je vous prie! » Je ne suis plus dans un métro tout gris mais dans un joli salon de thé en train de papoter avec Jean 46 ans, qui part rejoindre un ami avant de rentrer chez lui, à Paris. Cela fait maintenant 13 ans que Jean travaille dans un pressing, il nettoie, repasse et plie avec soin les vêtements plus ou moins luxueux de ses clients. Croyez le ou non mais « le pressing c’est un art, moi je travaille dans l’industrie du textile et de la mode ». C’est vrai que si vous ne connaissez pas les tissus, les coupes, les courbes d’un vêtement, vous ne pourrez jamais lui rendre son apparence d’origine! Fâché avec la technologie (pas de mails, pas d’ordinateur), Jean n’en est pas moins un « manuel » qui aime coudre, bricoler et dessiner. Il aime aussi chiner des vêtements pas cher, comme cette fameuse écharpe qui ne lui a quasiment rien coûté et qu’il a trouvé sur un marché. Sinon, Jean prend le métro tout les jours. Un jour il a oublié son sac sur son siège, et bien figurez vous que quelqu’un la trouvé et donné au guichetier. Le sac a finit aux objets trouvés et Jean a mis un bon mois pour le récupérer, mais à sa grande surprise le contenu était absolument intact. Depuis Jean se dit que quoiqu’il arrive, il faut rester confiant! Merci Jean!

20 Réponses to “Jean”

  1. geekcommunicant Says:

    lui il doit toujours voir le verre (à moitié) plein, ça fait plaisir à lire🙂

  2. Zélie Says:

    Bravo quand même pour vos sponsors, et puis c’est très discret sur votre blog, il se fond dans le paysage. Dommage que Metro n’est pas disponible en province…
    J’adore encore une fois ce portrait. Jean est beau et son écharpe est superbe. Et Jean a raison il faut rester confiant en l’homme…
    Merci Marie Dinkle vous êtes mon rayon de soleil, surtout par ce matin trop gris et trop froid…

  3. LN66 Says:

    Les gens qui osent porter des vêtements de couleur sont une rareté de nos jours où tout devient de plus en plus noir, blanc ou gris …

    Nous avons besoin des couleurs de l’arc-en-ciel pour réchauffer ce qui n’est pas quantifiable dans l’être humain … ce que certains appellent âme, esprit ou autre conscience …

    Alors merci Jean pour cette magnifique écharpe qui t’a fait remarquer par Marie et nous vaut le portrait du jour …

  4. redmojito Says:

    Alors repasser, pour moi, c’est comme gravir un col ( de chemise) les lacets défaits.

    Pourtant , le coton amidonné, quel délice sur la peau…
    Et les robes de mariée en vitrine, dans ces vieilles blanchisseries de quartier: des mannequins sans tête.
    Je trouve ça beau comme au théâtre et un brin effrayant aussi.

    Pas vous Jean?

    Bonne chine!

    • reinedebretzel Says:

      Ah! et l’odeur de la lessive..;
      J’ai fait les siestes dans un panier à linge sous la table à repasser de mère. Elle avait des doigts de fée qui savaient transformer une boule de cotton chiffoné dans un chemisier avec jabot sans un faut plis et digne des plus grands dirigents d’orchestre.
      Elle tenait une de ses blanchisseries de quartier.
      Des fois dans mon coin je me faisais oublier, car une cliente venait confier ses soucis à ma mère et les deux femmes refaisait le monde comme elle devait être, à leur façon après fermeture du magasin. Les journées de travail de ma mère duraient souvent plus que 14h
      et surtout pour les fêtes de fin d’année…..
      Tout ça pour te dire, redmojito, comme j’ai jamais atteint la virtuosité du fer de ma mère, je suis de ton avis: repasser quel
      calvère, mais quel délice de se glisser dans des draps repassés!

  5. Mr. S Says:

    toc toc toc qui est la ?

  6. lagrenouillealaparole Says:

    Il bon de savoir que ceratines personnes prennent la vie, comme elle vient, sans chercher de heurts et de complications.

    Merci Jean de nous rappeler que le bonheur est juste à notre portée.

    Très beau portrait

  7. Sylvester Amiodarone vs. Angor de Prinzmatal Says:

    Hare Krishna !
    Hare, Hare !
    Krishna, Krishna !
    Krishna Hare !
    Rama, Rama !
    Rama, Krishna
    etc .

    ____

    Crâne rasé. Nez écrasé. Regard tamisé. Lèvres évasées.

    Marie Dinkle, vous avez rencontré en Jean, l’avatar premier de Charlot Lagerfeld – voyez l’écharpe – et l’inspirateur de Paquito en sa rabanne – cf. le plein air illuminé.

    Précision …

    Jaen a épinglé une épinglette que je n’arrive pas à déchiffrer. Mais qui me fait penser qu’il étatit ailleurs avant d’être pressé, à quatre épingle, en son Métro (ça y est, je l’ai placé, la pub pour votre sponsor). Il était ailleurs, mais où ? Je dirais bien de la Côte, de la ville qui porte son nom, vous l’avez deviné, Jean-les-Pin’s.

    A Jean en aparte

    Connaissez-vous le passage Brady ?
    Est-ce que l’on ne s’est pas rencontré dans nos existences antérieures.
    Vous en adepte de Shiva la Guerre et moi fervent de Vichnou …

    ______

    Hare Krishna !
    Hare, Hare !
    Krishna, Krishna !
    Krishna Hare !
    Rama, Rama !
    Rama, Krishna
    etc .

  8. Fradie Says:

    Bonjour

    Je ne sais pas si cela est le fait de votre nouvel appareil photo, mais je trouve que vos images reflètent plus la réalité des couleurs. La difficulté de la lumière ambiante des métros, et bien cernée. Votre balance des blancs et peut-être automatique ou manuelle, je ne le sais pas, mais en tout cas elle est parfaite.

  9. Une gourmande Says:

    Encore une jolie histoire!! Et l’histoire du sac est top! On ne peut y croire à l’heure d’aujourd’hui, alors si ça lui ait arrivé, c’est vraiment bien! Comme quoi, parfois, la vie peut-être très sympa!

  10. John Kafé Says:

    On dirait un moine tibétain…..Le crane rasé et l’écharpe lui donnent un air Dalaï-Lama

    As Usual Miss Dinkel !

  11. papaours Says:

    « asseyez vous je vous prie! »
    Il a la classe Jean !
    Merci d’acceuillir si courtoisement notre marie dinkle trempée de pluie qui travaille même le dimanche.

  12. Aularsy Says:

    Merci merci merci pour votre travail Marie Dinkle!!

    Moi qui suis un éternel misanthrope et déteste les transports en commun, je prends un plaisir fou à lire vos portraits dès que je le peux.

    Je fais partie, je l’avoue de ceux qui sont méfiants et ne parle que très peu dans le métro que je suis bien obligé de prendre, mais j’ai toujours une pensée pour vous lorsque je suis enfermé sous terre et je me dis que si je tombais sur vous et que vous jetiez votre curiosité saine sur ma personne, je parlerais avec vous!!

    Continuez, c’est super🙂 votre « blog » est le seul que je consulte et qui me réconcilie avec le fait d’avoir une connexion internet dont je ne fais pas grand chose.

    Une bonne journée à vous et à tous!

  13. Anne-Claude Says:

    Le comble du chic: l’écharpe de Jean est assortie au revêtement des fauteuils du RER.
    Le orange est vraiment une belle couleur: vite je vais chercher mon écharpe orange pour aller faire mes courses. Elle ne sera pas assortie au siège de ma voiture (ici point de RER il faut prendre son char pour aller aux provisions) mais me donnera bonne mine.
    Merci Marie pour ces portraits.

  14. Claude Says:

    Si Jean est « Fâché avec la technologie (pas de mails, pas d’ordinateur) », ne sera t il pas fâché d’appraître sur internet, et de voir sa photo et sa vie circuler sur les réseaux sociaux?
    Simple interrogation de ma part….

  15. Sylvester Amiodarone vs. Angor de Prinzmetal Says:

    « Non non il est au courant bien sur!! »
    Au courant … 220 V cela va sans dire …
    Fâché avec le technologie, mais pas totalement, hein, biloute !
    Achtung ! Le jour où il n’aura plus de courant … il faudra que l’EDF lui prêter la tension. Non pas celle-là, toubib, l’autre qui va avec le courant, hein biloute.

  16. songe Says:

    ha ben voilà quand on me dira que j’ai tort de faire confiance je ressortirai cet article

  17. Florence Says:

    on sent une attention à tout et tous, alliée à une note artistique qui ne demande qu’à se développer…
    incroyable, on a envie de toutes les rencontrer ces personnes dont le portrait est écrit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :