Jalliamai

Je profite de ma rencontre avec Jalliamai pour répondre à certains commentaires que j’ai lu récemment. Certains d’entre vous me reprochent de faire trop de portraits d’étrangers. Déjà jusqu’à preuve du contraire (c’est à dire quand on me le dit) ce sont des français d’origines étrangères. Ensuite, je fais des portraits dans le métro, j’aurais pu en faire au PMU à la poste, au parc, aux Galleries Lafayettes, dans les stades mais j’ai choisi le métro. Et dans le métro parisien, il y a la France black blanc beur et même yellow tient et latino et tout ce que le monde peut compter comme pays. Et ensuite, qui veut bien répondre à mes questions? Qui n’a pas peur de l’inconnu sinon ceux qui s’y sont confrontés en quittant leur pays ou en ayant vu leurs parents le faire? Moi j’aborde tout le monde, maintenant il y a ceux qui veulent bien prendre le temps de me répondre et ceux qui se contentent d’un non (même courtois ça reste souvent un non sans appel).

Sinon Jalliamai n’a rien à voir avec tout ça! Elle se contente d’avoir 63 ans et de marier sa fille dans quelques mois. Accompagnée de son beau-fils elle plante son regard dans le mien et se laisse prendre en photo sans rien dire. Pas un signe qui ne trahisse une émotion. Son beau fils répond à mes questions, j’apprends donc que Jalliamai a 3 enfants, que son mari est mort dans les inondations aux Sri Lanka. Jalliamai est contente de marier sa fille et espère vite des petits enfants. Elle porte des traces de cendres blanches sur le front, je ne connaissais pas ce rituel, plutôt celui du bindi vous savez le point rouge? Parfois j’ai plus envie de prendre des photos que d’écrire, parfois l’inverse. Là je vous jure que j’aurais aimé être un grand photographe comme Terrence Donovan, parce que le regard de Jalliamai c’est quelque chose qui vaut la peine de ne rien dire. Et on a rien dit en fait. Elle regardait droit dans l’objectif et moi j’enchaînais les flous, les cartes mémoires pleines, les mauvaises balances de blanc, et il faut voir quand on a 2 stations pour faire le bon cliché, la pression que ça vous met! Je vous raconte tout ça parce que je me rends bien compte que j’en dis peu sur ce projet, toujours cette envie et nécessité de laisser parler le voyageur à ma place. Seulement hier, avec Pierre que Metro a chargé de me former un peu en informatique (qui doit avoir envie de se pendre temment je comprends rien) on a créé une « fan page » sur facebook http://www.facebook.com/linconnudumetro. J’ai eu beaucoup de commentaires gentils et touchants et aussi pas mal de questions! Voilà merci Jalliamai! Merci lecteurs, et comme l’a dit très justement une internaute, merci les voyageurs!

49 Réponses to “Jalliamai”

  1. Pyrrus Says:

    Trop de portraits d’étrangers???
    Certains de tes lecteurs, Marie Dinkle, sont bien étrangers à ton beau projet…
    Continue ainsi!

  2. papaours Says:

    qu’importe d’où viennent les « voyageurs », qu’importe leur race ou leur condition sociale ils portent en eux des pépites que marie dinkle nous offre avec constance; merci marie diinkle.

  3. John Kafé Says:

    Jalliamai a une sorte de « dignité-résignée » dans le regard, une personne qui semble avoir encaissé beaucoup de coups durs…

    Et j’arrive pas à croire qu’on a pu te reprocher ce genre de choses (les étrangers, bla bla bla…)…..Incroyable tant de bêtise ! Le monde entier prend le métro parisien !!!!
    Pauvre Marie: à toi maintenant de chercher un Français « pure souche » pour ton prochain portrait !😉 Mais…on le reconnait comment?!!!

  4. hadda Says:

    tu photographies qui tu veux, qui veut….en tout cas son regard est puissant

  5. Ninjaw P.B. Says:

    Ah ah des étrangers, c’est vrai, c’est pas forcement inintéressant, au contraire, surtout qu’il y a peu de touristes. Bof on aimerait bien des gens qui nous ressemble aussi et qui n’aient pas 5 ans mais je suis pas si sur que ca que ca m’intéresserait donc .. bof continue. Par contre moi je persiste pour dire que ton style ne s’adapte pas du tout aux gens dérangés, le peu que t’as fait les a rendu effrayants a mon gout.

  6. Fred de Saint-Sulpice Says:

    Salut Marie,

    Super d’avoir créé ta page Facebook. J’en profite pour réagir à l’obscurantisme; Tes portraits sont significatifs et représentatifs de la population Française, de plus il sont passionnants alors merde aux cons et continue sans t’en soucier.

    Cordialement

    Saint-Sulpice

  7. Isabelle Says:

    Très beau portrait, je suis sure que cette femme aurait beacoup de choses à nous raconter. J’associe vos portraits à un livre : « l’heure de pointe » 14 histoires courtes sur les 14 lignes du métro parisiens. C’est très sympa à lire. Merci Marie

  8. andré Says:

    Ces portraits sont le reflet exact de la population que l’on croise tous les jours dans notre pays. Ne changez rien S.V.P.

  9. Baltha Says:

    Ca existe toujours la carte hebdomadaire de métro? J’y pensais en me disant que je prendrais bien un abonnement annuel pour « l’inconnu du métro ». Je me disais encore en médisant sur ce que vous disiez dans cette page que l’étranger est bien méconnu par chez nous, et que je prendrais bien encore un abonnement d’un an avec eux,
    A plus,
    Baltha

  10. Dominique Says:

    Salut Marie , ainsi donc tu as des lecteurs qui ont des questions existentiel!
    Qu’est ce que un bon Français?
    Comment le reconnaitre ?
    Facile!
    Il a un béret et une baguette sous le bras, et tiens il lit un vieux numéro de signal (pour les petites jeunes qui te lisent »Signal était le principal journal de propagande publié par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. »
    Bon blague dans le groin « ainsi que disait miss Peggy du Mopet Show  » ne te préoccupe pas pour quelques grincheux , et continue de nous faire rêver!
    A propos tu sais que l’on parle de toi chez moi en Italie!!
    Récemment sur radio capital » une radio plutôt bien foutu , avec une bonne programmation Pop Rock » ils ont parler de toi et de ton site une bonne dizaine de minutes!
    Et la gloire ma bonne dame la gloire!!!
    Cordialement
    Domie

  11. Kro Says:

    Pffff ce que les gens peuvent être consternants!
    Rassures toi Marie, moi dans tous tes portraits je ne vois que la beauté de l’âme humaine!
    Alors que répondre à tes détracteurs si ce n’est de continuer et de tout simplement leur montrer le portrait de Jalliamai et sa « dignité-résignée » comme l’a si bien depeinte John Kafé!

    Merci pour le rayon de soleil que tu introduis tous les jours chez moi!

  12. Emmanuelle Says:

    J’ai du mal à croire parfois ce que je lis…
    Continue surtout ! C’est ça la richesse de tes portraits…🙂

  13. Axel Says:

    En voilà un reproche malvenu tout de même !

    Le miracle de ces portraits c’est leur humanité, pas la peine de trop expliquer, ils parlent vraiment d’eux-mêmes (mais n’allez pas supprimer le texte pour autant !!!)

  14. Agnès Padrille Says:

    Peut-être tes photos nous apprendront-ils à mieux regarder nos mères, nos pères, nos grands-mères, nos grands-oncles, nos enfants, nos neveus, nos amis, etc etc…. Peut-être pour découvrir qu’il nous sont étrangers…. Etrange non ?

  15. Elinae Says:

    J’arrive pas trop à imaginer qu’on puisse te faire des remarques pareils…
    C’est juste incroyable d’être aussi stupide.

    En attendant, magnifique portrait, même si tu as moins écrit sur elle. Une rencontre, ce n’est pas qu’un dialogue, c’est aussi un échange de regards🙂 Alors Bien joué🙂 !

    Continuuuue !

  16. Jilal Says:

    Il n y a pas que les voyageurs dans les sous sols. Il y a surtout ceux qui veillent pour le bon fonctionnement du métro si vous pouvez faire un papier un maître chien rencontrée vers 5 heure du matin ou un nettoyeur de station rencontrée vers les environs de 4 heure et demi du matin ça serait sympa de votre part.

  17. Danémile Says:

    Étrangers… Nous n’avons que ce mot-là à la bouche. La France des Lumières et des Droits de l’Homme se déchire en deux. Qui voudrait d’une France homogène à la Pagnol, avec des bérets, des baguettes de pain sous les bras et des Gauloises entre les lèvres, dans le métro des années 2000 ? L’inconnu du métro peut être aussi aussi bien un Rom qu’un Marseillais, venir de Hongrie comme du Limousin. D’où nous vient donc ce malaise contre l’étranger ? Je jure devant Dieu que je mourrai sans avoir trouvé la réponse.

  18. LaClairette Says:

    Moi ce que j’aime aussi dans tes portraits, ce sont tous ces beaux prénoms qui viennent de partout !

    • redmojito Says:

      Pareil.
      Evidemment ils font rares et précieux, vu d’ici.
      J’imagine les accents qu’il faudrait pour rendre justice à leur sonorité.

      Clairette, vous n’avez surement pas oublié Koita, Niels ou Nikita.
      Les surnoms/pseudo aussi sont décoiffants.
      Je pense au petit King Charly🙂

      Bon allez Pierre, Paul, Jacques qui allongez la liste des refus, lâchez -vous un peu!

  19. lagrenouillealaparole Says:

    D’abord merci de nous faire connaitre les autres…..

    Jalliamai est vraiment très belle et très intrigante.

  20. Rose Says:

    Bonjour,

    je viens vous lire régulièrement
    j’aime beaucoup ce que vous faites, votre côté spontané, vos coups de coeur, vos images et vos textes
    reporter du métro
    ces visages sont si beaux
    peu importe leur couleur, ou à grâce à leur couleur
    on voyage

    je ne fais pas le même genre de chose que vous
    mais je l’ai fait dans ma jeunesse quand je prenais le train, je photographiais les gens et j’imaginais leur parcours, sans rien leur demander toutefois, car je n’aurais pas osé,

    depuis j’ai fait du chemin
    journaliste j’en ai fait mon métier, alors sur mon blog je fais autre chose…

    mais bon, faites ce que vous faites, c’est parfait
    surtout ne changez rien

    • marie dinkle Says:

      la nouvelle génération arrive rose, inspirée de la votre à coup sûr!

      • Rose Says:

        oui oh je ne sais pas si c’est une question de génération
        en matière de reportage personne n’a inventé le fil à couper le beurre
        mais je suis sûre que c’est une question d’inspiration
        disons que certains savent d’autres pas
        rendre une atmosphère
        décrire une ambiance
        capter une lumière
        aimer les gens

        et vous savez le faire

        peu importe la couleur pourvu qu’on ait l’ivresse
        allez je retourne à mon comptoir

  21. Jamal Says:

    J’adoooooore ce blog.
    Je viens de le découvrir complètement par hasard sur Facebook.
    Je ne suis pas étonné de voir que des gens refusent de répondre à tes questions, avec un « Non courtois mais sans appel »…
    Par contre, je ne comprends pas pourquoi ces mêmes gens te reprochent de faire trop de portraits d’étrangers. Moi même « étranger », habitant en province, il m’arrive de venir à Paris, et passer inévitablement par l’épisode traumatisant du métro parisien. Je suis stupéfait de l’ambiance morose qui règne dans les rames et sur les quais, on dirait « un enterrement collectif » d’après un certain humoriste.
    Bref, je n’ai qu’une envie, avoir mon portrait sur ton blog😉
    Bonne continuation Marie, c’est un blog que je viendrais souvent voir

  22. lamarik Says:

    Nous sommes tous des étrangers avant de se connaître… Avis à ceux qui critiquent ton si beau projet!

  23. paristempslibre Says:

    géniaux portraits!
    xo

  24. roqi Says:

    pffff… C’est un blog qui fait du bien, des étrangers, des étranges, des mercuriens (le martien est surfait), ou des bien de par ici, qu’importe le prénom, pourvu qu’on aie (ait?) le portrait.

  25. la vieille dame Says:

    merci, quel baume au cœur, quelle vie ici…comment savoir si c’est vous ? Maintenant je dirai toujours oui à tout !!🙂

  26. Gaëlle Says:

    C’est marrant, justement en commençant le portrait de Jalliamai je me disais « c’est marrant y’en a beaucoup de chamarrés », des inconnus du métro. C’est sûr qu’ici, dans la campagne bretonne, même pas loin de Brest, des gens colorés y en a pas des tonnes, quand je vais à Paris j’ai l’impression de ne pas être dans le même pays.
    M’en fiche, être plus ou moins noir ça n’empêche pas d’être breton :-p

  27. Line Says:

    « Le regard c’est quelque chose qui vaut la peine de ne rien dire »
    Le regard sur toutes nos différences m’a souvent aidé à espérer, celui de Jalliamai va longtemps me hanter, quelle gravité, quelle intensité, merci Mary D

  28. kat Says:

    J’adore ton blog, tes portraits si différents, si touchants, si intéressants au fil des jours. je suis des tas de blogs mais le tien est le premier que je lis depuis quelques mois. C’est pourtant la première fois que je laisse un com’… et non, il n’y a pas trop de portraits d’étrangers.. quelle drôle de remarque…?!
    Le portrait de Jalliamai me touche plus particulièrement… peut-être parce que je suis fascinée par l’Inde… je fais de la danse classique indienne depuis 4 ans.
    Longue vie à ce blog ! Je m’abonne la page facebook dans la foulée :o)

  29. Sors ta trompette et fais Pouet Says:

    Moi je pense que Marie ne devrait surtout rien changer.
    Tant au niveau des « étrangers » que des « dérangés ». Je n’ai jamais trouvé un seul de ses portraits effrayant. La seule chose qui puisse faire un peu peur parfois, ce sont certains commentaires.😉

  30. theo Says:

    Mais forcément les « français » comme vous dites , ils ont le temps! Puisqu’ils ne travaillent pas et touchent les allocs ! Alors que les « autres » qui se lèvent tôt, triment et ne peuvent répondre à vos questions…

    Je pense qu’il est maintenant plus facile de dicerner qui j’appelle  » français » et « autres » puisque que pour vous, il n’y a pas de différences.

    • marie dinkle Says:

      hein? j’ai pas compris? j’ai pas du tout dit ça théo! il faut tout bien relire avant de commenter. J’ai dit que souvent les français d’orignine étrangère, ou les étrangers répondent à mes questions. J’ai aussi dit qu’ils étaient nombreux à prendre le métro. Je n’ai parlé ni d’allocations, ni de se lever tôt ni de travail en fait. Non mais qu’est ce qu’il faut pas lire!

      • theo Says:

        Non, mais vous me l ‘avez dit dans un autre commentaire que les gens que vous photographiez étaient la france qui se levait tôt… Pourtant , je me lève également tôt mais moi je n’aurais, je pense, pas le temps de vous répondre contrairement à certains.

      • marie dinkle Says:

        c’est une façon de parler pour reprendre une expression tristement connue qui veut simplement dire que je prend le métro soit très tôt soit très tard.

      • Mamz' Says:

        Trollware spotted ? J’hésite, parce que tu m’as l’air vachement convaincu dans ta connerie..

        Je crois que tu n’as pas bien compris le concept du blog.. Marie Dinkle t’aborde, si t’accepte tu lui raconte ta vie, elle te prend en photo et post tout ça sur son blog. Et tout ça, sans que tu aies bougé de ton strapontin ! Je ne vois pas où est-ce que tu as perdu du temps dans tout ça..

  31. Anne-Claude Says:

    C’est drole: en regardant la photo de Jalliamai attentivement je découvre qu’une de mes belles soeurs, française de souche, bretonne à 200% (Finistère nord) lui ressemble lorsqu’elle est pensive et soucieuse: même bouche, même regard, même forme de visage: il y a juste les cheveux qui sont vraiment différents.
    Mais comme je connais aussi ma belle soeur lorsquelle est heureuse, joyeuse, souriante, j’image Jalliamai avec un visage souriant et rayonnant: elle sera superbe au mariage de sa fille!

    • marie dinkle Says:

      excellent anne-claude et moi une fois en photographiant un vieux monsieur africain je lui trouvais une ressemblance frappante avec mon papi!

      • Anne-Claude Says:

        Cette même belle soeur a rencontré mon sosie au Sénégal: une jeune sénégalaise qui était mon porttrait craché. J’en ai été très flattée.

  32. luce Says:

    Quand quelque chose rencontre un certain succès, il faut toujours s’attendre à ce qu’il soit attaqué. Ne perdez pas trop d’énergie à vous défendre et poursuivez votre route. Vous avez eu une vrai belle idée, assez de courage pour passer à l’acte. Nul doute que vous évoluerez dans votre démarche, sans chercher à plaire mais en restant sincère. Bonne continuation.

  33. Johanna Says:

    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog que je lis pourtant quotidiennement. Je ne laisse rien tout simplement parce que je trouve que des mots et des photos suffisent à eux-mêmes.

    Mais là, c’en est trop. Je n’en reviens pas que certains puissent te reprocher le fait de prendre en photo des étrangers! Je suis estomaquée. J’avoue que ce pays me fait peur.

    Signée une corrézienne depuis des générations, blanche aux yeux bleus…

  34. LN66 Says:

    Un jour j’ai entendu dire que les Français représentaient 1 % de la totalité des humains sur cette planète …

    Ce qui fait qu’ils sont entourés de 99 % d’étrangers …

    Alors ? S’agirait peut-être d’arrêter de penser en Frontières, en Patrie, en Identité Nationale … et d’élargir notre point de vue …

    Merci Marie pour cette ouverture sur le monde … c’est justement ce qui me séduit dans l’Inconnu du Métro … et que les grincheux passent leur chemin …

  35. ISABELLE JOURDEN Says:

    Et MERCI à toi de partager ces rencontres avec nous, une manière de nous faire nous aussi croiser ces regards et c’est toujours un Bonheur.
    Que ces visages soient noirs, blancs, jaunes… pffff ils pourraient être verts quelle importance l’échange est tellement plus fort lorsque l’on communique les yeux dans les yeux.
    La vie est plus belle en couleurs!

    Is@ toujours ravie de te lire

  36. Jk79 Says:

    J’adore toujours autant ce que tu fais. Juste pour reagir sur ton premier point, je n’arrive pas à m’imaginer que des gens ont pu faire des commentaires de ce style. Il était évident pour moi que c’était en fonction de ce que tu avais « sous la main » dans la vie de tous les jours et que tu ne t’amusais pas à faire un casting …

  37. Betty Says:

    Je lis ce portrait aujourd’hui, après quelques jours d’absence…
    Photographie-moi, Marie! je suis typiquement banalement française! mes origines franco-françaises à la « lepeine » m’ont désolée longtemps…
    jusqu’à la première éclaircie: un ancêtre portugais au XVIIIè, ouf! et puis la grande embellie, le secret de famille retrouvé (grâce à internet!!!): ma lignée maternelle vient d’Afrique… et des esclaves martiniquaises… mon arrière grand-mère était métisse! Ouf, enfin de l’oxygène, des horizons ouverts, de la mixité, de la richesse quoi!
    Mais regardez-moi bien: j’ai vraiment une tête de franco française banale, hé hé… alors, ces portraits réclamés par quelques étroits, seraient-ils vraiment si « français »;;; et ça changerait quoi, hein????
    Merci Marie pour ces éclats de vie de tous ces inconnus, d’où qu’ils soient!

  38. gilda Says:

    C’est curieux, j’aurais plutôt eu tendance à dire que ce qui est bien chez l’Inconnu du métro c’était de voir Paris (puisque c’est le plus souvent à Paris) dans sa naturelle diversité de 2010, ce qui en fait une métropole et non un petit patelin perdu.
    Et ce que je trouve bien aussi c’est la diversité des âges et que ni les tout-petits ni les très âgés n’y soient oubliés.

    Bon alors d’accord, ça manque un peu de jeunes hommes d’affaires pâles costume-cravate-porte documents griffés, mais on ne les voit que sur certaines lignes à certaines heures et ils n’ont pas le temps de répondre n’est-ce pas ?

  39. Maria-Luiza Says:

    Je trouve ça fou que les gens te reprochent de prendre en photo « trop d’étrangers »! Ces gens là ne prennent jamais le métro alors… Et puis quel est le problème après tout, d’avoir une telle diversité. Je suis loin maintenant de Paris, dans un pays (région) presque exclusivement « blanche » et je m’ennuie. Il n’y a rien à découvrir, tout le monde est pareil, s’habille de la même façon, parle avec le même accent. Profitons de cette ouverture culturelle que nous offre Paris et écoutons et regardons un peu mieux nos « voisins de strapontin ». C’est ça la richesse de Paris (et de la France): une culture européenne mais dans laquelle on trouve toujours quelque chose de nouveau et de différent! Merci pour ce blog, Marie🙂

  40. Etudiante Says:

    Je répète ce que beaucoup ont dit précédemment, n’écoute pas les gens. Fais juste ce que t’as à faire. J’adore ce site, il nous prouve que malgré la morosité du métro parisien, derrière chaque personne se trouve une histoire, un coeur, des sentiments. Bref on est tous humains, certains ont peut être tendance à l’oublier ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :