L’inconnu du train par Laëtitia aka « Poussière d’étoile »

Montélimar. Je prends le train.
J’avais mon sac-photo, et un autre sac bien rempli de peluches et vêtements.
J’avais besoin de prendre l’air.
Alors je suis partie sur un coup de tête de Montélimar.
Je pris le train en direction de Lyon, pour poser mes affaires et y faire une escale avant de partir à Paris le lendemain matin.
Je regardais le paysage, tranquillement, et prenais des photos de moi et mes peluches, ainsi que des voyageurs assis dans le train.
J’entends la voix d’un jeune homme qui chante, accompagné d’une guitare. Envie irrésistible d’aller le voir.
Quelques minutes passent. Je prends mon courage à deux mains, me lève, avec tous mes sacs…
Je m’approche de lui et lui demande poliment si je peux m’assoir à ses côtés pour l’écouter jouer. Il accepte.
Puis je lui demande la permission de le prendre en photo et de le filmer, toujours en le vouvoyant.
Je fais ma paparazzi, et le filme.
Entre les wagons, c’est très bruyant, et il commençait à faire sombre.
J’étais heureuse.
Il a chanté de nombreuses chansons.
On a ensuite un peu discuté, de musique, de ses origines (Malgaches et Chinoises). Il me dit qu’il est né en Afrique, puis qu’il a vécu dans différents endroits, en Polynésie française etc
Et il me dit qu’il aime voyager, qu’il a une petite amie sur Aix en Provence et travaille dans le design.
Je lui dis que j’ai un copain sur Montélimar.
Le temps passe extrêmement vite et nous voilà arrivés à Lyon Part Dieu.
Je sors de mon état hypnotique. On se lève, sort, s’apprêtant à se quitter.
Il me demande si je suis pressée, je lui réponds que non, et nous restâmes quelques minutes de plus ensemble, sur le quai, lui fumant sa cigarette.
Lui aussi va à Paris.
Je ne sais pas pourquoi, je me suis refusée de lui demander ses coordonnées, et même son nom !
On se dit qu’on se croisera peut être une nouvelle fois par hasard dans un train.
Nous descendons les escaliers, je lui fais la bise, puis chacun part de son côté…

Voilà, j’ai bien aimé le style, le fait qu’il n’ait pas de nom, la photo en noir et blanc…

22 Réponses to “L’inconnu du train par Laëtitia aka « Poussière d’étoile »”

  1. Ceriat Says:

    J’aime bien la photo en noir et blanc, cela y ajoute une touche poétique. C’est dommage cependant de pas pouvoir entendre sa musique, ça aurait été un plus.

  2. Sandrine Says:

    « qu’il n’ait » ? ;o)
    Joli portrait en effet !

  3. Mamz' Says:

    Ce portrait me fait furieusement penser à un épisode de HIMYM où un homme rencontre une femme,passent leur soirée ensemble, mais décident ne pas révéler leurs vraies identités, de ne pas s’embrasser et se jurent de ne jamais se revoir. Juste de passer un moment ensemble et de garder ce joli souvenir, de cet homme, de cette femme, à jamais.
    Bravo !

  4. Armand TchouTchou Says:

    Très chouette ce portrait, j’aime vraiment bien le style! Il y a une certaine émotion qui se dégage de ces mots. Et puis comme ces trains là sont de ceux que je prends souvent, à la gare précédant Montélimar, c’est encore plus curieux de ce dire que j’aurais moi aussi pu croiser ces gens. Vive les TER 177XX =D

  5. Simbad Says:

    Ne serait elle pas tombée un tout petit petit peu amoureuse notre Marie nationale ?

    • Julien Says:

      Bel article, mais provenant de Laetitia, pas de Marie🙂

      Et je pense aussi qu’un sentiment aurait pu naitre, et ne pas communiquer leur coordonnée permet de garder ce moment magique.

      Je précise que pour ma part je lis le blog, mais je ne peux participer puisque je ne croise pas d’inconnu dans ma voiture ou à vélo … sinon j’aurais peut-être essayé🙂

  6. p Says:

    petite correction :
    le fait qu’il n’AIT pas de nom

  7. Rémi Says:

    Ah il manque la fin c’est dommage😦

  8. KiWinini Says:

    Je trouve çà top !! Bravo Laetitia ! Super photos!! Et super histoire …

  9. Delphinium Says:

    Et bien moi j’aime bien votre style, j’ai parcouru un peu votre blog et je vais y revenir, le concept est très sympa. La vie déroule son cours tranquille et nous continuons de rencontrer des gens partout, certains sans les approcher, d’autres en leur parlant. Brin d’humanité.

  10. Lorrsch Says:

    Alors là, je suis quasiment obligée de commenter ! Cela fait un certain temps que je lis et aime ce site… cet article, même s’il n’est pas de vous, me plaît particulièrement. Déjà, la photo en noir et blanc… et puis le musicien. J’aime beaucoup ce genre de rencontres. J’ai fait un voyage en Ukraine récemment et rencontré plusieurs musiciens… en regrettant à chaque fois d’être dans un groupe et donc de ne pas pouvoir rester. Un grand coup de cœur pour cet article, donc !

  11. les cafards Says:

    quelle rencontre ! on va l’appeler Mister No Name et ça sera son nom de scène.

  12. Brigitte Says:

    Photos très sympas et belle rencontre.

  13. Marilo Says:

    Au risque de faire tâche, je dois dire que je n’ai pas trop aimé ce post, et pourtant je suis fan de ce blog en général. Je trouve que l’expérience vécue est très jolie, les photos sont délicates, mais le récit m’a semblé fade, gnangnan…

    Et la faute d’orthographe (de Marie, pas de Leatitia) à la fin « m’a tuer »🙂

  14. Lolap Says:

    Complètement d’accord avec Marilo. J’ai vraiment énormément de plaisir à lire ce blog, mais ce portrait est, à mon sens, très décevant. Je ne sais pas trop à quoi ça tient, mais l’art de la synthèse de Marie Dinkle n’a visiblement pas profité à cette demoiselle (qui n’en reste pas moins honorable, dans la mesure où elle a osé aborder un inconnu). Un peu plat, un peu gnangna, pas très explicatif…

  15. Line Says:

    Bravo Marie d’avoir choisi cette belle photo noir et blanc et cette rencontre qui ressemble à un court métrage, n’y aurait t’il pas un bout de vidéo à rajouter?
    Maintenant Laetitia va pouvoir mettre une annonce dans Libé : recherche musicien, croisé dans un train…
    PS: Les fautes d’orthographes sont les fautes pour lesquelles on devrait avoir le plus d’indulgence.

    • Poussière d'étoile Says:

      En fait, il m’a retrouvée sur Youtube🙂
      Désolée si le style du texte ne plait pas, j’avais recopié mon carnet secret…
      L’inconnu s’appellera probablement toujours « l’inconnu du train », l’histoire est belle comme ça…

  16. Laëtitia Says:

    Ce que je trouve très beau dans ce portrait c’est tout ce qu’on devine entre les mots. Tout ce que ces deux-là n’ont pas dit ou fait est très bien transmis, bravo Laëtitia !

  17. Sandra Says:

    Superbe portait, bravo

  18. Attila Says:

    Il y a de l’évasion dans ce récit🙂

  19. Jany Says:

    De jolies photos et c est un blog passionnant que je viens de découvrir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :